e-commerce

Aperçu sur les bonnes questions à se poser avant de se lancer dans l’e-commerce

Le développement des géants d’internet comme Google ou Facebook suscite aujourd’hui la fascination du grand public. Ainsi, de nombreuses personnes comptent se lancer sur le web en créant leurs boutiques en ligne. Toutefois, avant d’investir dans un projet e-commerce, il est conseillé de faire quelques études préalables. Cela permettra notamment d’estimer ses futurs bénéfices et de connaître tous les défis à relever.

Comment peut-on évaluer la rentabilité d’un site e-commerce ?

Chaque futur e-commerçant doit se poser cette question avant de se lancer. Afin d’obtenir une réponse, il convient de s’informer sur les activités des boutiques existantes. En faisant quelques recherches sur internet, l’intéressé saura exactement le montant qu’un consommateur dépense en moyenne pour acheter une catégorie de produits donnés. Il suffit alors de multiplier cette somme par le nombre de visiteurs mensuels pour estimer le chiffre d’affaires du futur e-shop. Ce calcul reste toutefois assez ardu dans la mesure où le taux de conversion entre également en jeu. Tous les internautes qui accèdent à la plateforme ne vont pas faire leurs courses.

D’après les statistiques fournies par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD), la plupart des échoppes virtuelles récemment créées ne reçoivent des commandes qu’à partir de leur troisième mois d’existence. Par la suite, 10 ventes mensuelles sont conclues en moyenne et ce chiffre augmente progressivement. 30% des e-shops parviennent à vendre 3 articles par jour. Ces enseignes sont présentes sur le marché depuis plusieurs années, d’où l’intérêt d’acheter un site e-commerce existant.

Acheter un site e-commerce : la meilleure décision à prendre pour se lancer dans le commerce digital

La plupart des particuliers qui se lancent dans ce domaine préfèrent créer une boutique en ligne. Néanmoins, il est conseillé de chercher un site internet à vendre pour gagner du temps. La création d’un e-shop demande énormément de temps. En outre, le portail devra encore être optimisé afin de capter du trafic.

En optant pour l’achat d’une échoppe virtuelle, les e-commerçants peuvent tout de suite vendre leurs produits et amortir le montant investi. D’ailleurs, cela permet de gagner de la clientèle sans avoir à solliciter des prestataires.

Afin d’acquérir un site e-commerce, il suffit de consulter une plateforme de vente de sites internet. Sur ces places de marché, on peut choisir entre de nombreux portails. Le vendeur et l’acheteur sont libres de trouver l’accord qui leur convient le mieux. Néanmoins, les administrateurs exigent la signature d’un contrat de cession en bonne et due forme.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *