Comment l’impression 3D peut avoir une influence sur l’entreprise

L’impression 3D n’est pas une technologie récente puisqu’elle compte plus de 30 ans d’existence. Cependant, elle a connu un grand essor ces dernières années suite à l’expiration des brevets initiaux qui la couvraient, ainsi que grâce à la multiplication des recherches qui l’entourent. Par conséquent, aujourd’hui la technologie d’impression 3D promet aux professionnels d’immenses perspectives d’évolution en minimisant les coûts et en optimisant les délais de la production.

L’impression 3D : le Graal des business ?

La technologie d’impression 3D a connu un nouvel élan suite à l’introduction du concept de la fabrication additive (un procédé de fabrication et de modulation assisté par ordinateur souvent utilisé pour concevoir des prototypes). D’autre part, la réduction des prix et la miniaturisation des volumes des imprimantes 3D a mis cette technologie dans les mains de plus en plus d’organisations, notamment les petites et les moyennes entreprises.

Combinés, ces deux facteurs ont placé l’impression 3D au centre du processus de la fabrication.

Concrètement, les géants de l’aéronautique et de l’espace NASA et Boeing ont commencé à fabriquer des composantes de leurs machines en utilisant la technologie d’impression 3D.

Microsoft quant à elle a introduit le support des imprimantes 3D avec le lancement de la mise à jour 8.1 de son système d’exploitation Windows.

Dans ce sens, la précipitation des grandes entreprises à adopter cette technologie, laisse se demander si l’impression 3D sera bel et bien le Graal des business qui leur permettra de maximiser leurs profits tout en minimisant les coûts de production.

L’impact de l’impression 3D sur le business model

L’impression 3D sera sans aucun doute la prochaine grande révolution technologique. Pourtant, l’histoire a montré que l’évolution technologique sans innovation de Business-model adéquat peut être nocive pour un grand nombre d’organisations.

En fait, l’innovation des Business-model peut se faire via deux méthodes différentes. La première s’effectue via la modification de chacune des composantes du business model :

  • la valeur proposée,
  • la valeur perçue,
  • la valeur créée
  • et la valeur capturée.

La seconde, probablement plus subtile, mais potentiellement plus radicale, suggère que l’impression 3D peut changer le concept d’innovation de business model dans sa globalité.

D’une manière ou d’une autre, les professionnels doivent anticiper ces deux types de changements qui toucheront à leur business-model avec l’adoption de l’impression 3D en travaillant davantage sur l’optimisation de leur structure et en encourageant l’innovation et la créativité au sein de leur équipe.

In fine, il faut noter que les organisations n’auront peut-être pas beaucoup de temps avant de voir le déploiement de nouvelles technologies, à l’image de l’impression 4D, ce qui entrainera de nouvelles modifications sur leur structure.

Crédit photo: France ADOT

La cote des salons virtuels

Pour se faire connaître et toucher de nouveaux clients, les entreprises doivent sans cesse trouver de nouvelles méthodes. Et en la matière, on n’arrête pas le progrès. Si vous connaissiez les salons avec les exposants et leurs stands, peut-être n’avez-vous pas encore entendu parler des salons virtuels ? Cette façon de communiquer existe pourtant déjà et sera peut-être amenée à devenir de plus en plus importante avec l’avenir.

Les salons numériques, de nombreux avantages !

Le principe est très simple. C’est une transposition des salons physiques, mais dans un environnement virtuel. Chacun dispose d’un avatar qu’il fait évoluer dans une salle d’exposition en trois dimensions, peut s’approcher d’un stand où se trouvent d’autres avatars avec lesquels il peut entamer une discussion à l’aide d’un chat. La solution est donc très proche de ce qui existait déjà, mais avec plusieurs avantages appréciés des sociétés.

La principale qualité de cette méthode est qu’elle ne coûte pas cher. Plus de frais de transport, plus de frais de restauration ou d’hôtel… Des coûts rapidement très élevés pour les entreprises qui doivent se rendre souvent à ce type d’événement. L’image de marque s’en ressent aussi positivement. Être présent à ces salons virtuels renvoie une image moderne et novatrice de sa société.

Cependant, ce que certains regrettent, c’est le contact moins naturel avec les visiteurs. Par chat, il est plus difficile de créer un contact personnel. Poser des questions et répondre à celles que l’on nous pose est plus compliqué en ligne.

Toujours est-il que ce type de salon va sans doute être de plus en plus courant à l’avenir et plusieurs entreprises devraient sans doute tenter l’aventure avant de se retrouver à la traîne. Même les salons physiques s’y mettent. C’est par exemple le cas d’Art Paris Art Fair, qui était visitable par Internet.

Bref, si vous voulez que votre marque soit visible tout en vous donnant une image moderne, pensez à cette nouvelle solution de communication !

 

Crédit photo: chef d’entreprise