iOs 8 apple

iOs 8 Apple met fin à la fuite des données personnelles

Au pays de l’oncle Sam, le ministère de la Justice a obtenu une ordonnance de la cour cet été exigeant qu’Apple livre, en temps réel, des données relatives aux messages texte échangés entre deux suspects utilisant des iPhones.

La réponse de la pomme était simple et claire : avec le lancement de la nouvelle version de son système d’exploitation mobile iOs 9, même ses collaborateurs n’ont pas accès à de telles informations vue que les messages textes échangés au sein de l’application iMessage son cryptés et ils ne sont pas enregistrés dans les serveurs de l’entreprise.

Apple dit non aux autorités américaines

Plus tôt cette semaine, Apple a déclaré qu’il serait presque impossible pour elle d’accéder aux données des utilisateurs enregistrés sur un périphérique fonctionnant sous iOS 8 (ainsi que la 9e version du système d’exploitation mobile)à condition que celui-ci soit verrouillé avec un code. La firme de Cupertino a également noté, que même si cela était possible, il ne serait pas à l’aise de le faire afin de ne pas trahir la confiance qu’il partage avec sa clientèle.

Le gouvernement American représenté par le FBI à condamné de son côté cette pratique adoptée par Apple en affirmant que fournir les utilisateurs d’iOs de décryptage pareil rendra plus difficile la capture des terroristes,  pédophiles et  autres criminels mettant ainsi en péril la population américaine.

Microsoft est aussi dans le mire du DOJ

Après sa dispute avec Apple autour du cryptage des messages, le DOJ (department of justice, ou le département de justice en français) américain a pris d’assaut un autre géant high-tech, Microsoft. L’histoire a débuté quand la firme a refusé de se conformer à un mandat émis en décembre 2013 au sujet des e-mails d’un suspect de trafic de drogue.

Microsoft a déclaré que les fédéraux auraient besoin d’obtenir une ordonnance d’un tribunal irlandais, parce que les données en question ont été stockées dans des serveurs à Dublin.

C’est vrai que les fédéraux et le gouvernement américain ainsi que d’autres gouvernements autour du globe ne vont pas oublier cette affaire facilement, et ils vont continuer à mettre  la pression sur les entreprises. Mais toutes ces affaires montrent que la conscience à augmenter autour du sujet de la protection de la vie privée des utilisateurs d’internet et que les géants du high-tech réagissent en phase avec les attentes de la clientèle.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *